Danièle - Confusion, anxiété, fatigue - comment je suis arrivée à la thérapie neuro-psycho-affective Hipérion® :

La période dans laquelle j'ai suivi le parcours Hipérion était très complexe : surtout de grandes difficultés au travail. Je venais d'une période de grande confusion. Le matin, depuis un an et demi, je me réveillais avec une forte anxiété. Mes pensées fixes sur mon travail. J'étais fatiguée et généralement pas concentrée sur ce qui comptait vraiment pour moi. Je sentais fort le besoin d'aller vers un changement qui, bien que déjà à ses débuts, avait besoin d'un coup de pouce pour être achevé.

Danièle - Confusion, anxiété, fatigue…

La première séance Hipérion® :

a été une expérience très particulière : je me suis sentie à la limite d’un état de conscience altéré. Je me sentais quelques chose comme si j'avais temporairement perdu le contrôle. En suite, au cours de la période de traitement, j'ai ressenti une plus grande activation générale et une capacité particulière à focaliser mon attention (en particulier celle liée à l'écoute) sur des stimuli extérieurs. En vérité, je ne saurais pas dire si c'était eux à me capturer ou si c'était moi qui me penchais de manière semi-consciente vers eux. Mais, mon sentiment associé c'est celui d'un plus d'ouverture au monde.

Voici, quelques souvenirs intéressants que je garde dans le journal intime de ces jours-là : "à un moment donné, avant de me réveiller, j’ai entendu comme un bourdonnement fait de nombreuses voix qui me parlaient… en me réveillant, tout est disparut… comme si dans ma tête... ces voix qui s'élevaient commençaient à se défaire et qu'au lieu de m'envahir, s'estompaients".

Un peu plus tard j’écrivais : "La journée a commencée de manière complètement différente aujourd'hui. Comme une voix qui porte loin de moi toute sorte de confusion et qui me réveil de manière calme et activant. De fait, mon pire symptôme a été pratiquement guéri". Quelques jours après j'écrivais : "c'est comme si ma conscience devenait capable de sélectionner les informations correctes et utiles pour moi".

Il y a eu d'autres effets :

Il y a eu d'abord un rapprochement à la musique qui est partie essentielle de ma vie. J'en ai écoutée plus après le traitement Hipérion que pendant les dix dernières années. En général, dans la période qu'a immédiatement suivi le traitement, la capacité de concentration et d'attention portée aux choses importantes de ma vie est devenue beaucoup plus forte et les difficultés avec le sommeil et les pensées obsessionnelles, bien qu'elles réapparaissent de temps en temps, n'ont jamais été aussi oppressantes qu'avant. Par ailleurs, maintenant à un an après le traitement, je dois avouer que ma situation au travail a radicalement changée. Et en même temps, il grandi progressivement l'envie de reprendre à faire du piano que j'ai laissé de côté pendant de nombreuses années.